Conception innovante de navires conteneurs de 3 500 EVP alimentés à l’ammoniac



L’approbation de principe (AiP) d’une nouvelle conception de navire distributeur de conteneurs de 3 500 EVP alimenté à l’ammoniac a été accordée par les sociétés de classification ABS et Lloyd’s Register (LR). Cette avancée marque un tournant majeur dans l’utilisation de l’ammoniac comme carburant marin alternatif. Et ce, grâce aux efforts collaboratifs d’un groupe de travail intersectoriel.


Partenaires et collaboration intersectorielle

Le Mærsk Mc-Kinney Møller Center for Zero Carbon Shipping a dirigé ce projet, réunissant des partenaires tels qu’AP Møller-Mærsk, MAN Energy Solutions, Deltamarin, Eltronic FuelTech, ABS et LR. Cette collaboration a permis de surmonter les défis techniques et de sécurité associés à l’utilisation de l’ammoniac comme carburant. Notamment en garantissant un environnement de travail sûr pour les marins et les travailleurs portuaires.

Sécurité et critères de conception dans l’adoption de l’ammoniac comme carburant marin

Claus W. Graugaard, directeur de la technologie chez Vessel Solutions, a souligné l’importance de la sécurité dans l’adoption de l’ammoniac comme carburant marin. L’approbation de principe prouve que les critères de sécurité respectent les normes de l’industrie, offrant ainsi une base solide pour une adoption plus large.

- Assurance bateaux -
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau

Évaluation et validation par ABS et LR

L’attribution de l’AiP par ABS et LR en parallèle témoigne de la robustesse de la conception et de l’évaluation rigoureuse des risques. Les sociétés de classification ont examiné tous les aspects fondamentaux de la conception pour assurer la conformité aux règles et réglementations en vigueur. Cette validation est essentielle pour avancer vers une utilisation pratique de l’ammoniac comme carburant marin.

Prochaines développement de navires conteneurs alimentés à l’ammoniac

Après l’approbation de principe, les aspects soulevés seront abordés pour affiner davantage la conception. Le Mærsk Mc-Kinney Møller Center for Zero Carbon Shipping prévoit d’étendre le projet à une deuxième phase, en collaborant avec des affréteurs et des armateurs pour renforcer l’adoption de cette technologie.

Engagements des partenaires clés

John McDonald, président d’ABS, a réaffirmé l’engagement de l’organisation à utiliser ses compétences techniques pour trouver des solutions viables aux défis de la décarbonation. Andy McKeran, directeur commercial de Lloyd’s Register, a également insisté sur l’importance de la sécurité dans l’adoption de l’ammoniac. En l’occurrence, il souligne le rôle crucial des collaborations intersectorielles.

Vers une adoption plus large et des normes évolutives sur l’ammoniac

La prochaine phase du projet verra une expansion de la collaboration avec d’autres acteurs de l’industrie maritime. En intégrant des affréteurs et des armateurs dans le processus, le projet vise à valider la faisabilité opérationnelle de l’ammoniac comme carburant à plus grande échelle. Cette étape est cruciale pour développer des normes et des pratiques de sécurité adaptées à l’utilisation de l’ammoniac.

- Annonce -

Découvrez aussi: Les navires « Con-Ro » : l’hybride maritime alliant convoi et Ro-Ro

L’utilisation de l’ammoniac comme carburant marin présente des avantages environnementaux significatifs. Notamment, une réduction substantielle des émissions de gaz à effet de serre. En plus des bénéfices écologiques, elle offre également des avantages économiques en tant que carburant potentiel à moindre coût. Particulièrement lorsque produit à partir de sources renouvelables.

Conclusion et perspectives d’avenir des navires conteneurs alimentés à l’ammoniac

L’approbation de principe pour la conception de navires conteneurs alimentés à l’ammoniac représente un jalon important. Notamment pour la décarbonation de l’industrie maritime. Grâce à une collaboration intersectorielle, l’ammoniac pourrait devenir un pilier central des carburants marins du futur.

Auteur/Autrice

Articles connexes

- Annonce -

Catégories Populaires

spot_imgspot_img

Lire aussi

Les bateaux-mouches histoire et évolution de ce tourisme fluvial

Depuis 1949, les bateaux-mouches sillonnent la Seine, devenant une partie intégrante du paysage historique...

Découverte du port de Saint-Nazaire

En bordure de l'Atlantique, niché dans la région des Pays de la Loire, le...

Juneau en Alaska dit non aux bateaux de croisière

Juneau, capitale de l'Alaska, se prépare à une décision cruciale. Les habitants de cette...

Célébration inoubliable des Fêtes Maritimes de Brest 2024

Tous les quatre ans, Brest se transforme en un carrefour mondial de la culture...

L’Utopia of the Seas une merveille de l’ingénierie moderne

Le colossal paquebot, Utopia of the Seas, a quitté Saint-Nazaire, marquant une étape importante...

Comment les cargos peuvent affronter les vagues scélérates

Les cargos et autres navires en mer doivent souvent composer avec des conditions météorologiques...