Maquette de bateaux, une passion oubliée



La majorité des personnes de nature créative exercent des activités manuelles, comme la fabrication de maquettes et le modélisme. Un travail qui demande une grande concentration, de la dextérité et aussi de la précision dans les gestes, ce type d’activité constitue pour eux à la fois un hobby et une passion. En créant une représentation partielle d’un objet, ces adeptes nous amènent à revisiter l’histoire de ce dernier. Parmi ces modèles, les maquettes de bateaux font partie des plus appréciées. Nombreux sont les passionnés qui réalisent ce genre de représentations miniatures, et c’est de cela que nous allons vous parler dans cet article.

Gérard Normand

Gérard Normand est un militaire à la retraite, très fasciné par les représentations réduites de bateaux, mais aussi par les miniatures automobiles. Sa passion pour la réalisation d’œuvres miniatures, a commencé lorsqu’il a acheté sa première maquette de bateaux dans un coffret de 600 pièces à l’âge de 18 ans. Hélas, ce fort engouement s’est interrompu pour des raisons professionnelles. En effet, il a été appelé pour le poste de chef des travaux dans l’armée, mais son envie de construire des maquettes ne l’a jamais quitté. Pendant son temps libre, il s’adonnait à des jeux de réflexion pour développer ses compétences.

Au moment de sa retraite, il a trouvé sous les yeux une publicité concernant un bateau nommé « Le Soleil-Royal ». Il s’agissait d’un navire de guerre français de Louis XV, en service de 1669 à 1692. En voyant cette annonce, Gérard Normand s’est empressé de se rendre dans une librairie pour acheter le document. Grâce à ce dernier, il a pu créer une partie du modèle de son œuvre. Au fil du temps, il s’est abonné à la réception de pièces par colis postal pour poursuivre son travail.

- Assurance bateaux -
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau

Gérard Normand a travaillé sur sa maquette de bateaux inspirée du navire Le Soleil-Royal pendant 800 heures. À l’aide de colle à bois, d’un cutter, de pinces, mais aussi de perceuses, il assemble les pièces pour façonner la coque, le mât et le gréement. Cependant, le modéliste ne s’est pas contenté de cette maquette. En effet, il s’est également lancé dans la fabrication de deux autres maquettes de bateaux inspirées des navires « Le Souverain des Mers » et « Le Royal Louis ». De son propre aveu, le retraité ne peut pas rester inactif, et la fabrication de ces maquettes de bateaux représente son premier hobby.

Gilberto Penzo

Gilberto Penzo n’est pas seulement connu pour ses talents d’écrivain et d’homme-orchestre. Il est aussi artisan, historien, chercheur, designer, maquettiste et archéologue naval. Passionné par l’histoire maritime de Venise depuis son plus jeune âge, Gilberto Penzo a pu réaliser une multitude de maquettes de navires vénitiens médiévaux.

Au fil des années, il a créé sa propre boutique dans le quartier Sestiere San Polo. En lançant la Calle Saoneri, qui est une petite caverne d’Ali Baba, l’ambition de Gilberto Penzo était d’offrir aux curieux et aux amoureux de Venise et de son environnement un lieu pour découvrir l’histoire de la capitale de la Vénétie, au nord de l’Italie. Il expose de nombreuses œuvres, dont des centaines de maquettes de bateaux dans la lagune.

À force de travail et de recherche, Gilberto Penzo est devenu l’une des plus grandes références en la matière. De plus, il met à la portée de chaque modèle de bateaux des nostalgiques et des esthètes afin que chaque modèle puisse refléter son histoire.

- Annonce -

Parmi les œuvres de Gilberto Penzo, on trouve :

  • Des modèles de gondoles,
  • Des mini-yachts au style raffiné,
  • Des modèles de motos et Motonave du port Adriatique,
  • Des représentations miniatures de Puparin, Caorlina, Sanpierota, etc.

Philippe Gloaguen

Philippe Gloaguen est un charpentier de marine. Il a travaillé dans différents ports au cours de sa carrière, allant de la Bretagne à Port-Vendres, en passant par Port-La Nouvelle. Comme il travaille non loin de la mer, il maîtrise parfaitement tout ce qui concerne les différents modèles de bateaux, tels que les chalutiers, les barques, les voiliers, mais aussi les pointus et les catalans.

Sa passion pour la maquette de bateaux a commencé à l’âge de 9 ans. Depuis cette époque, ce bricoleur a réussi à construire plus de 300 modèles de maquettes de bateaux. Dans son travail, l’objectif de Philippe Gloaguen est de faire passer une histoire à travers ces œuvres. Il construit en effet des maquettes qui ont une anecdote particulière, comme des voiliers disparus, des bateaux ou chalutiers abandonnés dans les ports, et bien d’autres encore.

Suite à une longue vie passée dans les chantiers navals, Philippe Gloaguen possède la capacité de garder l’image d’un bateau dans son esprit. Il ne se laisse pas abattre tant que la maquette n’est pas réalisée jusqu’au bout, puisque c’est depuis son enfance sa passion. Dans son activité de bricolage, il consacre environ deux mois à deux mois et demi pour réaliser une maquette de bateaux. Pour Philippe Gloaguen, faire des représentations miniatures de bateaux est un véritable plaisir.

Michel Fournier

Michel Fournier est l’un des plus célèbres modélistes de bateaux. Habitant de Saint-Octave-de-Métis, sa passion pour ce domaine a germé il y a plus de 40 ans, lorsque sa femme lui a offert sa première maquette de bateaux. Depuis ce jour, il exploite ses inspirations à travers ses créations. À l’heure actuelle, il possède une collection de plus de 150 bateaux miniatures.

Parmi ceux-ci, il y a plusieurs modèles de navires célèbres comme le HMS Victory. Celui-ci est un navire amiral de la flotte anglaise, en service pendant la guerre de Sept Ans et le Bluenose. Outre ce célèbre voilier à dix cents, ce bricoleur a également créé une représentation miniature du fameux navire « La Licorne du capitaine Haddock ».

Dans son travail, Michel Fournier consacre des milliers d’heures à la réalisation de chacun de ces bateaux miniatures. Il utilise la plupart de ces œuvres comme décorations à l’intérieur de sa maison. D’autres sont proposées à la vente à des centaines d’euros.

Lire aussi: Comment découvrir les plus célèbres bateaux à travers des expositions ?

Articles connexes

- Annonce -

Catégories Populaires

spot_imgspot_img

Lire aussi

Un horizon d’innovations avec la propulsion hydrogène dans le...

La propulsion hydrogène, souvent vanté comme le carburant idéal pour la décarbonation, suscite un...

Révolutionner la transformation maritime avec le projet MISSION

L'UE alloue 7,5 millions d'euros au TLIP alimenté par l'IOTA pour la transformation maritime...

Traversez le canal de Corinthe

Le canal de Corinthe est une très longue voie navigable qui traverse l'isthme de...

Le redoutable Pot-au-Noir, naviguer dans les calmes équatoriaux

Les navigateurs intrépides qui ont sillonné les océans ont toujours redouté une région particulière...

Quel avenir pour les projets flottants d’énergie solaire ?

Une étude réalisée par la Banque mondiale a révélé le potentiel d’installation de projets...

Harmonie en haute mer : naviguer avec astuce et...

Naviguer en mer est une danse délicate avec Dame Nature, où la météo est...