Comment devenir transporteur maritime ?



Le saviez-vous ? 90% des échanges mondiaux de marchandises se déroulent par voie maritime. Cela explique sans doute le fait que le secteur du transport par la mer offre de multiples opportunités professionnelles. Dans cet article, on va vous faire découvrir comment devenir transporteur maritime.

Que fait un transporteur maritime ? Quelles sont les compétences nécessaires pour exercer cette profession ? Quelles sont les qualités humaines à avoir ? Combien gagne un transporteur maritime ? Peut-on devenir transporteur indépendant ? Voici toutes les réponses aux questions qui vous intriguent à propos de ce métier.

Qu’est ce qu’un transporteur maritime ?

Un transporteur maritime est une personne qui travaille sur un navire de commerce, de pêche ou de transport de passagers et qui est responsable de la navigation, de l’entretien du navire et de la gestion de l’équipage. Le transporteur maritime peut également être chargé de la gestion des opérations de chargement et de déchargement de la cargaison, ainsi que de la supervision de la sécurité à bord.

- Assurance bateaux -
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau

Les transporteurs maritimes peuvent être classés en différentes catégories en fonction de leur spécialisation et de leur rôle à bord du navire. Par exemple, il y a des transporteurs maritimes qui sont spécialisés dans la navigation et la gestion du navire, tandis que d’autres peuvent être chargés de l’entretien du navire et de la gestion de l’équipage. Les transporteurs maritimes peuvent également être spécialisés dans certaines activités, comme la pêche ou le transport de passagers.

Quelles sont les missions d’un transporteur maritime ?

Un transporteur maritime est un professionnel de la mer qui joue un rôle clé dans une compagnie maritime. Il organise et supervise l’ensemble des opérations liées au transport de passagers ou de marchandises par voie maritime. Il veille à ce que le navire soit en mesure de recevoir et de transporter des marchandises dans de bonnes conditions.

Il est à noter que ses missions ne se limitent pas à l’organisation des aspects techniques. Il assure également des tâches administratives. Entre autres, il doit notamment maîtriser les contrats de transport que ce soit dans le cadre d’une exportation ou d’une importation de marchandises.

Il est aussi amené à coordonner les tâches des équipes qui s’occupent du chargement et du déchargement des containers.

- Annonce -

Par ailleurs, dans le cadre de son travail, le transporteur maritime assure le contrôle de l’embarquement des passagers et du ravitaillement.

Sur le bateau, il joue un rôle de garant de la sécurité. Il veille au bon déroulement de la traversée des passagers ou des marchandises.

Quelle formation pour devenir transporteur maritime ?

Le métier de transporteur maritime est accessible avec un BTS (Brevet de Technicien supérieur) Transport et prestations logistiques ou un DUT (Diplôme universitaire de Technologie) en Gestion logistique et transport (GLT). Certains recruteurs ont tendance à privilégier les candidats ayant une expérience dans le domaine de la manutention portuaire.

Sachez également qu’un diplôme délivré par l’ENSM (École Nationale Supérieure Maritime) permet d’accéder à des postes à hautes responsabilités dans le transport maritime.

Quelles sont les compétences requises pour exercer le métier de transporteur maritime ?

Un transporteur maritime travaille généralement pour le compte d’une compagnie maritime. Mais sachez que ces compétences sont aussi convoitées par d’autres entreprises. Parmi celles-ci, on peut citer notamment les sociétés de manutention, les sociétés de transport fluvial ou encore les sociétés de levage.

Un transporteur maritime doit connaître sur le bout des doigts le bateau de la compagnie pour laquelle il travaille. De cette manière, il pourra mettre en place les mesures de sécurité adéquates. Ainsi, il doit maîtriser les règles de sûreté et de sécurité sur un navire.

Il doit également savoir manager une équipe pour pouvoir assurer la coordination du travail des manutentionnaires.

Ce professionnel de la navigation est souvent amené à rédiger des documents administratifs liés à l’importation ou a l’exportation des marchandises. Avoir des compétences rédactionnelles est donc essentiel pour occuper ce poste.

En outre, certains recruteurs exigent la maîtrise des logiciels d’exploitation des opérations portuaires comme OSCAR.

Ce métier requiert également des connaissances en matière de réglementation du transport maritime de marchandises. C’est pourquoi avoir des notions en droit maritime peut beaucoup aider à maximiser ses chances d’accéder à ce poste.

Quelles sont les qualités d’un bon transporteur maritime ?

En ce qui concerne les qualités humaines, le transporteur maritime doit avoir le sens de l’organisation pour mener à bien ses diverses tâches. Il doit également avoir un esprit d’équipe. Travaillant en étroite collaboration avec les services commerciaux et la logistique, il doit être doté d’une aisance relationnelle irréprochable.

Avoir une bonne résistance au stress est également une des qualités d’un bon transporteur maritime. Il doit aussi faire preuve d’autonomie et de rigueur afin de pouvoir gérer les conflits.

Quel est le salaire d’un transporteur maritime ?

En France, le salaire médian d’un transporteur maritime est de 32 500 euros par an. Sa rémunération diffère selon l’envergure de la compagnie maritime qui l’emploie.

Le salaire de ce professionnel varie également selon son niveau d’expérience. Au début de sa carrière, il touche environ 27 500 euros par an. Avec plusieurs années d’expérience au poste, il peut espérer gagner jusqu’à 55 000 euros par an.

Et si vous créiez votre propre société de transport maritime ?

Travailler pour le compte d’une compagnie maritime n’est pas seule solution pour devenir transporteur maritime. En effet, vous pouvez aussi ouvrir votre propre société de transport maritime. Toutefois, en optant pour cette voie, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur les démarches de création d’entreprises.

Voici les étapes que vous devez suivre :

  • Rédaction des statuts de la société
  • Ouverture d’un compte bancaire et dépôt de capital
  • Publication d’un avis de création dans un journal d’annonces légales
  • Détermination du siège social
  • Fourniture des documents et des pièces justificatives exigés par le CFE

Pour pouvoir réaliser des importations et des exportations de marchandises, vous devez également disposer d’un numéro EORI (economics, registration and identification). Pour vous en procurer un, il vous suffit de faire une demande auprès du service des douanes.

Une fois toutes ces étapes franchies, vous pouvez commencer à proposer votre service de transport maritime de manière légale.

Lire aussi: Comment devenir architecte naval ?

Articles connexes

- Annonce -

Catégories Populaires

spot_imgspot_img

Lire aussi

Naviguer vers un avenir durable avec le transport de...

Le transport maritime de marchandises à voile incarne un changement radical dans la façon...

Le système de propulsion révolutionnaire ABB Dynafin™ dans l’industrie...

ABB Dynafin™ représente une avancée révolutionnaire dans le domaine de la propulsion maritime, ouvrant...

Les navires de services offshore (OSV) entament une révolution...

Au cœur de l'océan tumultueux de l'industrie maritime, les Navires de Services Offshore (OSV)...

Mediterranean Yacht Show MEDYS 2024 : un salon nautique...

Le rideau est tombé sur le Mediterranean Yacht Show (MEDYS) 2024, laissant derrière lui...

L’entrée dans le port de Marseille un challenge pour...

À l'approche du majestueux port de Marseille, les marins ressentent un mélange d'excitation et...

Les destinations de navigation : explorez les merveilles du...

La navigation offre une multitude de possibilités d'exploration à travers le monde, des eaux...