Le pôle naval de réparation de Brest bientôt terminé



Des discussions tournant autour des travaux de construction du pôle naval de réparation de Brest ont été entamées depuis des années. Aujourd’hui, le projet est sur le point de s’achever. Enfin, le port de Brest aura droit à son aire d’entretien des navires spécifique dans la partie nord du cinquième bassin après plus d’une dizaine d’années d’échanges passionnés.

Un nouveau pôle de réparation navale

Des bois et des coques en attente de restauration s’empilent sur le chantier du Guip. Cette nouvelle aire de réparation navale de Brest devrait se voir opérationnelle d’ici 2026 d’après le directeur du chantier du Guip. Louis Mauffret, président de la Sebac (Société brestoise d’exploitation de l’aire de carénage) présente également le Guip en tant qu’associé.

Les deux entreprises à l’initiative de ce projet s’entourent également de la participation de divers acteurs comme:

  • Piriou Naval Services,
  • les groupes BMA,
  • les Recycleurs Bretons,
  • Fouré Lagadec du groupe,
  • Snef,
  • Brest’Aim,
  • le SEM de Brest Métropole.

En outre, ils ont attribué un budget de 30 millions d’euros pour la réalisation de ce projet.

- Assurance bateaux -
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau

Les collectivités locales assurent une grande partie du budget avec bien évidemment, la région Bretagne en tête. Les travaux concernent l’aménagement d’un ponton d’armement qui est une zone de terre-plein ou bien une nef qui est consacrée à la réparation des navires à proximité immédiate du port.

Le pôle naval de réparation crée de nombreux avantages


Ce projet, envisagé durant de nombreuses années, n’a pu aboutir dans les délais. Cependant, sa réalisation restée suspendue à cause d’indisponibilité du budget, voit enfin son aboutissement. Finalement, les collectivités ont trouvé un accord pour subventionner la construction d’un élévateur à bateaux de 250 tonnes. De son coté, la Sebac voulait se doter d’un appareil de 650 tonnes. Enfin après des négociations entre les deux parties, ils ont accepté  l’engin de la capacité souhaité par la Sebac.

Voir aussi: ZOOM SUR LES PLUS BEAUX PORTS D’EUROPE

La société qui se charge de ce chantier naval a déjà fait preuve de son savoir-faire et de son expérience dans les travaux de restauration, si on ne parle que de grands projets déjà achevés comme « La Recouvrance » ou encore « Hermione ». Cette fois, elle relève encore avec ce site de réparation navale qui a pour objectif de structurer l’activité du port de Brest.

Le but de ce projet est de faire reconnaître le port de Brest au niveau national, mais aussi de promouvoir le savoir-faire des acteurs locaux dans le domaine de l’entretien des navires. Ces installations vont d’ailleurs permettre au chantier du Guip de doubler de taille.

- Annonce -

D’après le responsable, « Au total, 500 emplois locaux, directs et indirects seront créés ou sauvegardés grâce à ces installations ». Toujours selon lui, l’aire de carénage entre aussi dans le cadre de l’aménagement urbain, car elle crée un lien entre le centre-ville de Brest et le port.

Désormais, les activités du port auront plus d’impact auprès des habitants. « C’est pourquoi nous avons porté une attention particulière à l’architecture des ateliers, largement vitrés pour permettre au public de découvrir nos métiers », a déclaré Louis Mauffret. Toujours selon lui, environ 500 emplois pourront éclore ou se voir consolidés grâce aux nouvelles installations.

Articles connexes

- Annonce -

Catégories Populaires

spot_imgspot_img

Lire aussi

Un horizon d’innovations avec la propulsion hydrogène dans le...

La propulsion hydrogène, souvent vanté comme le carburant idéal pour la décarbonation, suscite un...

Révolutionner la transformation maritime avec le projet MISSION

L'UE alloue 7,5 millions d'euros au TLIP alimenté par l'IOTA pour la transformation maritime...

Traversez le canal de Corinthe

Le canal de Corinthe est une très longue voie navigable qui traverse l'isthme de...

Le redoutable Pot-au-Noir, naviguer dans les calmes équatoriaux

Les navigateurs intrépides qui ont sillonné les océans ont toujours redouté une région particulière...

Quel avenir pour les projets flottants d’énergie solaire ?

Une étude réalisée par la Banque mondiale a révélé le potentiel d’installation de projets...

Harmonie en haute mer : naviguer avec astuce et...

Naviguer en mer est une danse délicate avec Dame Nature, où la météo est...