Mal de mer : comment l’éviter



Contrairement à ce que l’on peut croire, le mal de mer n’est pas un fléau qui frappe certaines personnes en particulier. Ce mal de mer, tient au soin que l’on porte à son organisme.

Même un marin expérimenté, s’il n’est pas au mieux de sa forme, peut alors en être victime. Toutefois, chaque marin sait comment éviter le mal de mer, et ne pas souffrir de cette affliction toute particulière.

Quelques préventions simples vous permettront alors de vous préparer à embarquer sur un navire sans tomber malade. Quelques conseils vous suffiront alors d’ici à ce que vous vous soyez parfaitement accoutumé aux conditions d’un voyage en mer.

- Assurance bateaux -
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau

Voici 5 conseils simples et faciles à appliquer pour éviter le mal de mer lors de vos prochain déplacement en bateau:

1. Manger correctement 1ère étape pour éviter le mal de mer

comment eviter mal de mer - Transportnaval -Manger correctement 1ère étape pour éviter le mal de merIl ne faut jamais se fier à certaines idées. Ce n’est pas parce qu’on peut vomir en mer que le problème du mal de mer, provient nécessairement de l’estomac. En effet, ce n’est pas d’avoir le ventre plein qui vous amènera à vomir, mais le fait que votre équilibre et, par conséquent, votre système immunitaire, soient bousculés.

Aussi, pour renforcer votre métabolisme, il vous faudra avoir été nourri correctement. Ne montez pas à jeun sur un bateau. Tout ce qui importe une fois à bord est de ne commettre aucun excès au niveau de l’alimentation. Un repas équilibré vous sera alors d’un précieux secours avant d’embarquer.

2. Assurez-vous d’être bien habillé avant même une simple balade en bateau

comment eviter mal de mer - Transportnaval -Assurez-vous d’être bien habillé avant même une simple balade en bateauPrécisément parce que le système immunitaire est malmené lors d’un voyage en mer, il vous faudra donc d’une part être bien nourri mais, d’autre part, vous trouver à l’abri du froid. Même une balade estivale peut être plus froide que vous ne l’espérez.

Vous serez plus sensible au froid sur un bateau, aussi, il vous faudra emporter de quoi vous vêtir convenablement pour ne pas affaiblir votre organisme. Ayez toujours des vêtements chauds à proximité lorsque vous embarquez. Peut-être n’en aurez vous pas besoin, mais dans le cas contraire, ceux-ci préviendront le mal de mer en vous maintenant au chaud.

- Annonce -

3. Privilégiez votre sommeil la veille d’une balade en mer pour éviter tout éventuelle naupathie comment eviter mal de mer - Transportnaval -Privilégiez votre sommeil la veille d’une balade en mer pour éviter tout éventuelle naupathie

Comme la nourriture ou bien la chaleur corporelle, le sommeil constitue un des besoins physiologiques essentiels afin que vous puissiez surmonter les affres de la mer. En étant bien reposé la veille d’un départ en mer, vous serez moins sujet à la fatigue et donc, aux nausées qui en découlent.

N’embarquez pas sur un bateau pour la première fois à moins d’avoir correctement dormi. Le manque de sommeil, à coup sûr, pourrait alors vous être préjudiciable.

Lire aussi: Bernard Tapie, cet amoureux de la mer

4. Calmer le mal de mer en restant à l’extérieur et en respirant l’air frais

comment eviter mal de mer - Transportnaval -Calmer le mal de mer en restant à l'extérieur et en respirant l'air frais  Le fait de rester cloîtré dans une cabine ne vous fera aucun bien. L’air frais sera nécessaire afin que vous vous sentiez en forme lorsque vous vous trouvez sur l’eau. Rester au soleil permettra de renforcer vos défenses immunitaires là encore.

Si vous embarquez à bord d’un navire, après tout, c’est aussi pour avoir le plaisir de regarder l’horizon. N’hésitez pas à en profiter, cela diminuera votre mal de mer considérablement.

Lire aussi: Peut-on naviguer en bateau sans permis ?

5. Eviter de bouger et garder l’équilibre en mer

comment eviter mal de mer - Transportnaval -Eviter de bouger et garder l'équilibre en mer Le déséquilibre engendre un affaiblissement de votre système immunitaire dont il vous faudra prendre soin. Prenez soin de ne pas vous agiter à bord, ne pas courir ou faire d’excès d’aucune sorte. Vous ne feriez qu’aggraver le mal de mer dû au déséquilibre auquel vous seriez sujet.

Ce n’est qu’après avoir été habitué à vous trouver sur l’eau, soit après plus d’une journée, que vous pourrez vous mouvoir plus librement.

Articles connexes

- Annonce -

Catégories Populaires

spot_imgspot_img

Lire aussi

Un horizon d’innovations avec la propulsion hydrogène dans le...

La propulsion hydrogène, souvent vanté comme le carburant idéal pour la décarbonation, suscite un...

Révolutionner la transformation maritime avec le projet MISSION

L'UE alloue 7,5 millions d'euros au TLIP alimenté par l'IOTA pour la transformation maritime...

Traversez le canal de Corinthe

Le canal de Corinthe est une très longue voie navigable qui traverse l'isthme de...

Le redoutable Pot-au-Noir, naviguer dans les calmes équatoriaux

Les navigateurs intrépides qui ont sillonné les océans ont toujours redouté une région particulière...

Quel avenir pour les projets flottants d’énergie solaire ?

Une étude réalisée par la Banque mondiale a révélé le potentiel d’installation de projets...

Harmonie en haute mer : naviguer avec astuce et...

Naviguer en mer est une danse délicate avec Dame Nature, où la météo est...