Comment polir son bateau pour un résultat éclatant en 5 étapes simples ?



Un grand nombre de propriétaires de bateaux pensent que le lavage est un moyen efficace pour entretenir leur navire et assurer sa durabilité.

Cependant, le simple nettoyage ne garantit pas une finalité brillante. D’où l’importance de ce que l’on appelle le lustrage de bateau.

Il s’agit d’une opération très simple qui consiste à polir son bateau à travers quelques étapes pour qu’il redevienne comme neuf. Nous allons la partager avec vous dans cet article !

- Assurance bateaux -
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau

Les matériaux indispensables pour polir son bateau

Pour pouvoir astiquer son bateau de manière optimale, il est indispensable de s’équiper de quelques accessoires utiles à chaque étape. À savoir :

La démarche à entreprendre pour lustrer son navire

Il existe de nombreuses méthodes qui peuvent être pratiquées pour polir son bateau. L’une des plus simples et des plus efficaces d’entre elles est ce que nous allons vous présenter ci-après. Avant de vous les exposer en détail, voici d’abord un bref aperçu des 5 étapes à suivre :

  • La première étape consiste à nettoyer la coque avec du savon et une brosse.
  • La deuxième étape correspond au ponçage de la carrosserie à l’aide du pulvérisateur d’eau, de la polisseuse orbitale et du disque Abralon 500, 1000, 2000 et Trizact 3000.
  • La troisième phase de travail est consacrée au polissage de la carrosserie à l’aide de microfibres, de pâte à polir, de la polisseuse orbitale et d’une peau de mouton.
  • La quatrième partie concerne le lustrage de la carène en utilisant une mousse de polissage, un flacon de liquide de polissage, la polisseuse excentrique, les disques Abralon 500, 1000, 2000 et Trizact 3000.
  • La dernière étape, plus précisément l’étape de finition, inclut le ponçage final qui se pratique avec les mains en se munissant de la cire et de quelques microfibres.

Étape 1 : Le nettoyage du bateau

La première chose à faire pour réussir à polir son bateau est de nettoyer la coque avec une brosse et du savon. Cette opération a pour but de retirer toute rugosité de surface qui pourrait rayer la coque lors du polissage.

Quant aux bateaux dont la coque est plus oxydée, vous pouvez les brosser avec un mélange d’eau et d’acide chlorhydrique après avoir mouillé la carène. Dans cette perspective, il est important de neutraliser l’acide en le lavant immédiatement avec du savon après avoir brossé avec le mélange précédent.

- Annonce -

Étape 2 : Le ponçage de la coque

L’étape du ponçage est essentielle dans le cadre du processus de polissage de son bateau, en particulier pour les coques les plus oxydées. Elle vise à enlever la strate externe du gelcoat. La méthode de polissage permet certes de prolonger l’effet de brillance de votre bateau, mais d’un autre côté, l’épaisseur du gelcoat diminue. De ce fait, il est vivement déconseillé de procéder à cette opération au fil des ans.

Pour accomplir une telle tâche, il faut se munir d’un pulvérisateur rempli d’eau pour mouiller la zone concernée. Ensuite, avec l’aide de la polisseuse orbitale et du disque Abralon 500, vous allez poncer la section à vitesse moyenne, en veillant à ce qu’elle ne sèche pas complètement. À ce propos, ne vous gênez pas pour effectuer 2 ou 3 passages, en pulvérisant de l’eau à chaque fois. Procédez ensuite de la même manière avec les disques 1000, 2000 et 3000.

Étape 3 : Le polissage de la carrosserie

Pour cette troisième étape, vous avez besoin de microfibre. Pliez-la en 2 ou 4 pour appliquer la pâte à polir sur la zone à traiter. Servez-vous de la même polisseuse sur laquelle vous avez déjà travaillé, mais équipée la cette fois d’une peau de mouton. Faites polir la coque tant que vous ne remarquez pas que la pâte à polir a complètement disparu.

Dans cette même idée, il faut toujours conserver la vitesse moyenne de la polisseuse orbitale. Veillez également à ce que vous ne restiez pas trop longtemps au même endroit pendant le polissage, car cela pourrait entraîner la combustion du gelcoat.

À prendre en compte : Plus la température est faible, plus vous avez la possibilité de traiter des superficies importantes. Par contre, si la chaleur est intense, vous êtes obligé de brumiser de l’eau sur votre section pour empêcher le séchage du polish.

Étape 4 : Le lustrage de la carène

Après avoir procédé à la troisième étape, la surface a déjà l’air brillante, ce qui convient à la plupart des gens. Mais si vous l’examinez minutieusement, vous remarquerez que de petits tourbillons disgracieux apparaissent sur la coquille. Ce sont les effets de la polisseuse orbitale. Pour pouvoir s’en débarrasser, il est nécessaire de poursuivre le travail en passant à l’opération du lustrage.

Pour cette quatrième partie, vous avez besoin d’une polisseuse excentrique. Équipez-la d’une mousse à polir et procédez de la même manière que pour le polissage. Ce qui diffère les deux étapes, par contre, c’est la vitesse de la machine à polir. Vous devez en effet commencer par une vitesse lente pour que le liquide soit bien réparti. Ensuite, il faut augmenter la cadence pour assécher le liquide et bien achever le polissage. Il faut absolument ôter le liquide de lustrage restant avec un microfibre propre.

Étape 5 : La finition

Cette dernière étape du processus n’est pas obligatoire, mais si vous voulez donner le maximum, eh bien, vous pouvez vous lancer. Pour cette opération, vous avez besoin de cire. La cire est un excellent produit pour obtenir une brillance plus intense, tout en protégeant la coque des rayons UV et en offrant une surface très résistante à l’eau.

Pour ce faire, vous utiliserez vos deux mains et quelques microfibres. Il est conseillé de procéder à cette application sur le côté ombragé du bateau pour un travail plus rapide et moins fatigant. Une fois cette condition remplie, vous pouvez commencer l’opération :

  • Prenez une microfibre propre et mettez de la cire dessus,
  • Appliquez la cire sur la zone concernée,
  • Une fois la partie cirée, laissez la cire sécher,
  • Enfin, prenez une autre microfibre et essuyez totalement la cire séchée.

Lire aussi: Est-il vraiment important de cirer son bateau ?

Articles connexes

- Annonce -

Catégories Populaires

spot_imgspot_img

Lire aussi

Méthodologie et maîtrise de la lecture des cartes marines

Les cartes marines constituent un guide indispensable pour les marins, assurant sécurité et efficacité...

La Crystalbrook Superyacht Marina dans le Queensland, une perle...

La Crystalbrook Superyacht Marina, magnifique et pleine de potentiel, est désormais sur le marché....

Mais qui contrôle le transport maritime international?

Le transport maritime international est réglementé et contrôlé par plusieurs acteurs à différents niveaux....

Naviguer en toute sécurité : guide complet des précautions...

Naviguer sur les eaux peut offrir une expérience inoubliable, mais cela nécessite également une...

Tragédie à Baltimore, l’effondrement du Pont Francis Scott Key

Dans les premières lueurs du matin, une tragédie s'est abattue sur la ville de...

Croisière sur le Nil

C'est l'une des expériences incontournables en Egypte: la croisière sur le Nil. C'est ce...