L’importance et la standardisation de la langue anglaise dans le monde naval



On pense souvent à l’anglais comme langue du business. D’autres secteurs, comme l’industrie maritime, ont pourtant adopté l’anglais comme langue internationale de référence pour des raisons… de sécurité ! Se faire comprendre en mer est une nécessité pour naviguer sans risque.

En cas d’incident, de contrôle ou de perte de repère, s’exprimer en anglais est la garantie d’être compris et si besoin, secouru. On estime d’ailleurs que 40% des accidents maritimes pourraient être évités si les marins avaient des meilleures notions d’anglais.

Quels sont les métiers de l’industrie maritime qui ont particulièrement besoin de l’anglais ? Comment améliorer et tester son anglais maritime ?

- Assurance bateaux -
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau

L’anglais pour bien commencer une carrière maritime

Pourquoi l'anglais est si important dans le milieu navalVous souhaitez évoluer professionnellement dans l’industrie maritime ? Il y a une compétence qui vous sera utile et que vous avez tout intérêt à développer : l’anglais. La langue anglaise est utilisée pour communiquer d’un bateau à l’autre et peut s’avérer indispensable en cas d’urgence. Que vous choisissiez d’être marin, capitaine de pêche ou encore pour travailler dans les services portuaires, vous avez besoin d’avoir des bases d’anglais. Savoir décrire son bateau, sa taille, donner sa position, en anglais, vous permet de parer à toute éventualité.

Avec plus d’une centaine de nationalités différentes qui parcourent les mers du monde, choisir une langue de référence était essentiel. Le choix s’est porté sans surprise sur l’anglais. Mais où en sommes-nous dans la processus de standardisation d’une langue commune en mer ? Tout a commencé par une initiative de l’International Maritime Organization (IMO).

Qu’est-ce que l’IMO (International Maritime Organization) ?

L’IMO est un organisme des Nations Unies, chargé de maintenir la sécurité des livraisons maritimes tout en prévenant les problèmes liés à la pollution marine et atmosphérique produite par les bateaux. Engagé dans la cause du développement durable, l’IMO compte 175 États membres et a mis en place 50 protocoles et conventions pour réguler les échanges commerciaux par voie maritime.

Le Maritime English : le langage des marins

En 2001, l’IMO a établi un document destiné à uniformiser les échanges entre les professionnels du monde maritime. Le IMO Standard Marine Communication Phrases (SMCP) remplace le “Standard Marine Navigational Vocabulary” qui datait de 1977. Le SMCP de l’IMO comprend des phrases types, correspondant à des situations fréquemment rencontrées dans le monde de la navigation. Ces phrases standardisées peuvent être facilement identifiées par le destinataire, aidant à réagir plus rapidement en cas d’urgence et mettre en place un protocole de sécurité. Le SMCP couvre toutes les relations maritimes :

- Annonce -
  • De bateau à bateau
  • De bateau à côte
  • Entre les différents membres d’un même équipage

Pourquoi l'anglais est devenu important dans le milieu maritimeCe standard de communication fait tomber la barrière de la langue et évite les malentendus qui sont responsables de nombreux accidents en mer. Il est obligatoire de comprendre et de savoir utiliser le SMCP pour obtenir la certification de “Contrôleur des espaces maritimes”, pour guider des bateaux de 500 tonnes et plus.

Le Standard Marine Navigational Vocabulary est un document incontournable dans l’univers maritime. Il regroupe toutes les expressions utilisées dans le langage standardisé ainsi que des indications pratiques pour mieux comprendre son application au quotidien. Il comporte un glossaire et des phrases clés, classées selon la situation dans laquelle les utiliser.

L’aviation, un cran au-dessus !

L’industrie de l’aviation a vite compris l’importance d’avoir une standardisation des communications en vol. L’OACI (Organisation de l’aviation civile internationale), dépendante de l’Organisation des Nations Unies, a pour but de standardiser les échanges liés au transport aéronautique international. Pour cela, des entités et tests spécifiques à l’aviation ont été mis en place.l'anglais t dans le milieu naval: OACI

L’EALTS

L’English for Aviation Language Testing System est un test reconnu à l’international, pour attester des compétences requises par l’OACI en 2008. Les autorités compétentes se basent sur ce test pour évaluer les professionnels de l’aviation et garantir leur capacité à communiquer avec leurs pairs, en vol. Afin de pouvoir voler à l’international, tout pilote a l’obligation de passer l’EALTS. L’EALTS est encadré par le LTAS.

Le LTAS

Le LTAS, Language Testing Administrators System regroupe les professionnels chargés d’évaluer les acteurs du monde de l’aviation. Ils sont chargés d’approuver et de certifier les centres de test des administrations locales et de délivrer les EALTS. Le LTAS peut également recommander des centres de formation qui aident à se préparer aux tests EALTS.

Un test “made in UE” pour l’anglais maritime ?

Qu’en est-il des tests pour l’anglais maritime ? Il n’existe pas encore de test standardisé unique pour l’anglais maritime reconnu internationalement. Cependant, l’Union Européenne a lancé en 2010 MarTel, le premier test pour les standards internationaux de l’anglais maritime. MarTel a développé plusieurs séries de standards de l’anglais maritime, à trois différents niveaux :

  1. Foundation Level
  2. Officer Level
  3. Senior Officer Level

l'anglais t dans le milieu maritime: MARTELCes tests, accessibles en ligne, donnent l’opportunité à tous les personnels navigants, notamment à ceux faisant partie de petites structures, de se former aux normes de communication internationales et de pouvoir exercer leur métier dans de meilleures conditions.

MarTel prépare les professionnels du monde naval à faire face à des situations réelles et espèrent ainsi réduire les accidents résultant d’un manque de compréhension entre professionnels du secteur maritime.

Les objectifs de MarTel sont les suivants :

  • Améliorer la sécurité en mer et préserver des vies
  • Réduire les pertes matérielles et financières causées par un manque de connaissance de l’anglais maritime
  • Réduire le nombre d’accidents en mer
  • Préserver l’environnement de la pollution provoquées par les incidents maritimes
  • Faciliter les procédures administratives pour diminuer les coûts et économiser du temps
  • Vous aider à choisir des candidats qui ont le niveau d’anglais maritime requis pour une fonction données

Lire aussi: Les 5 nœuds marins que vous devez connaître 

Ou apprendre et améliorer son anglais maritime ?

L’anglais maritime est un anglais professionnel, il est ainsi avant tout important que vous ayez une bonne base de la langue avant de vous plonger dans ce domaine bien spécifique. Si vous n’avez jamais eu de cours d’anglais à l’école ou que vous n’ayez pas de cours à disposition proche de chez vous, aujourd’hui une multitude de plateformes proposent des cours d’anglais en ligne pour tous niveaux.

Une fois que vous avez un niveau d’anglais de base, vous pourrez alors vous plongez dans des cours spécialisés sur l’anglais maritime. Une entreprise française a d’ailleurs lancé le programme PRAC-MARENG qui dispense des cours d’anglais maritime pour favoriser une meilleure compréhension des professionnels entre eux, notamment en situation de crise.

Vocabulaire de l’anglais maritime

l-anglais dans le milieu maritime peut vous sauverRetrouvez ci-dessous quelques expressions et mots utiles pour naviguer en toute sécurité. Consultez un lexique nautique français-anglais complet pour plus de détails.

N’hésitez donc pas à faire appel à un professeur d’anglais pour pratiquer ce vocabulaire et parfaire votre prononciation. L’anglais maritime est un langage standardisé et normé qui requiert un apprentissage approfondi pour naviguer en toute sécurité.

Avec la constante globalisation des océans, il est évident que la maîtrise de l’anglais est un must pour ce lancer dans un carrière maritime. L’industrie navale a certes du retard par rapport à l’industrie de l’aviation en termes de standardisation et certification de l’anglais, mais d’importants efforts ont été mis en place ces dernières années pour combler ce manque. Vous avez aujourd’hui la possibilité de prendre des cours d’anglais spécifique au milieu maritime grâce à PRAC-MARENG, et de tester vos connaissances en anglais maritime grâce au système MarTel.

Bon vent !

Lire aussi: Pourquoi en bateau calcule-t-on la vitesse en nœud ?

Articles connexes

- Annonce -

Catégories Populaires

spot_imgspot_img

Lire aussi

Un horizon d’innovations avec la propulsion hydrogène dans le...

La propulsion hydrogène, souvent vanté comme le carburant idéal pour la décarbonation, suscite un...

Révolutionner la transformation maritime avec le projet MISSION

L'UE alloue 7,5 millions d'euros au TLIP alimenté par l'IOTA pour la transformation maritime...

Traversez le canal de Corinthe

Le canal de Corinthe est une très longue voie navigable qui traverse l'isthme de...

Le redoutable Pot-au-Noir, naviguer dans les calmes équatoriaux

Les navigateurs intrépides qui ont sillonné les océans ont toujours redouté une région particulière...

Quel avenir pour les projets flottants d’énergie solaire ?

Une étude réalisée par la Banque mondiale a révélé le potentiel d’installation de projets...

Harmonie en haute mer : naviguer avec astuce et...

Naviguer en mer est une danse délicate avec Dame Nature, où la météo est...