Maîtriser la règle des douzièmes pour mieux calculer la hauteur des marées



Même s’il existe des logiciels ou des applications permettant de calculer la hauteur des marées de manière automatique, il est toujours nécessaire de comprendre et de maîtriser la technique de la règle des douzièmes avant de se lancer dans la navigation. Nous expliquons en détail dans la suite de l’article les étapes à suivre.

Qu’est-ce que le calcul des marées ?

Le calcul de la marée est une technique que les marins appliquent pour estimer la hauteur approximative de l’eau se trouvant sous le bateau à un moment donné. Cette méthode est essentielle pour un navigateur afin de poursuivre sa route en toute sécurité et sans risque de s’échouer.

Que faire pour réussir à calculer la hauteur des marées ?

Il existe plusieurs méthodes pour calculer la hauteur des marées. Cependant, la règle des douzièmes reste le procédé le plus simple et le plus efficace.

- Assurance bateaux -
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau

Avec cette méthode, le principe est de savoir à tout moment si la marée est montante ou descendante. Pour cela, il est nécessaire de calculer l’heure de la marée, l’amplitude de la marée et le douzième.

passage du gois marée haute- Comment calculer la hauteur des marées en suivant la règle des douzièmes - transport naval - transportnaval.com
Chaussée submersible du Passage du Gois, marée haute, baie de Bourgneuf, Vendée.

5 points à savoir:

1 – Le coefficient des marées

Le coefficient de marée est un indicateur chiffré qui varie de 20 pour les coefficients les plus faibles à 120. Il s’agit d’une indication permettant de déterminer l’amplitude de la marée. La marée est dite de mortes-eaux (ME) lorsque le coefficient est inférieur à 70 et de vives-eaux (VE) lorsqu’il est supérieur à 70.

2 – L’annuaire des marées

Lorsque vous vous lancez dans la pratique, vous devez d’abord connaître les heures et hauteurs de marée haute et basse de votre port d’arrivée. Pour cela, consultez l’annuaire des marées qui donne les données officielles du SHOM.

Toutefois, il est possible que le temps et le niveau d’eau diffèrent légèrement entre les ports de référence et les ports attachés. Ce genre de décalage varie en fonction du coefficient des marées (en vives-eaux ou en mortes-eaux).

- Annonce -

3 – Le marnage

Le calcul de marnage consiste à la faire la différence entre la hauteur d’eau de la pleine mer et celle de la basse mer. La formule de calcul de marnage est donc comme suit :
Marnage = Marée pleine – Marée basse

4 – La règle des douzièmes

Pendant la période de marée, qui dure environ 6 heures, le flot et le jusant ne se déroulent pas linéairement.

Au début de la marée, il augmente ou diminue de façon progressive.

Au centre de la marée, il devient extrêmement fort.

À la fin de la marée, il se relâche.

Le calcul de la douzaine de marnages consiste à diviser par 12 le marnage. Et suivant la durée de l’heure, on considère qu’il varie, monte ou descend, de 1 à 3 douzièmes :

  • Heure 1 : 1/12e
  • Heure 2 : 2/12e
  • Heure 3 : 3/12e
  • Heure 4 : 3/12e
  • Heure 5 : 2/12e
  • Heure 6 : 1/12e

5 – L’heure de marée

Le calcul de l’heure de la marée se fait à partir de la différence entre l’heure de la pleine mer et celle de la basse mer. Notez toutefois que les deux peuvent être inversées, car le total doit toujours être positif. Une fois la différence effectuée, il faut le convertir en minutes. Ce dernier chiffre sera divisé ensuite par 6 pour obtenir l’heure de la marée.

Attentions au danger des marées:

Lire aussi: Les 5 causes les plus fréquentes d’accidents de bateaux

Articles connexes

- Annonce -

Catégories Populaires

spot_imgspot_img

Lire aussi

Un horizon d’innovations avec la propulsion hydrogène dans le...

La propulsion hydrogène, souvent vanté comme le carburant idéal pour la décarbonation, suscite un...

Révolutionner la transformation maritime avec le projet MISSION

L'UE alloue 7,5 millions d'euros au TLIP alimenté par l'IOTA pour la transformation maritime...

Traversez le canal de Corinthe

Le canal de Corinthe est une très longue voie navigable qui traverse l'isthme de...

Le redoutable Pot-au-Noir, naviguer dans les calmes équatoriaux

Les navigateurs intrépides qui ont sillonné les océans ont toujours redouté une région particulière...

Quel avenir pour les projets flottants d’énergie solaire ?

Une étude réalisée par la Banque mondiale a révélé le potentiel d’installation de projets...

Harmonie en haute mer : naviguer avec astuce et...

Naviguer en mer est une danse délicate avec Dame Nature, où la météo est...