Les enjeux géopolitiques dans le transport maritime



Les différents enjeux géopolitiques ont un impact direct sur le transport maritime, et par conséquent sur le commerce international. En effet, 90% des échanges de marchandises mondiaux s’effectuent par voie maritime. De la tension commerciale Chine-USA au conflit de la mer de Chine méridionale en passant par les pirateries en mer, découvrez les enjeux géopolitiques liés au transport maritime.


Enjeux géopolitiques des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis.

Les États-Unis et la Chine sont en guerre commerciale depuis 2018. Et ce conflit entre ces deux plus grandes puissances mondiales se répercute inévitablement sur le transport maritime international.

Parmi les impacts les plus significatifs de la tension commerciale sino-américaine, on peut citer notamment la réduction des volumes de fret. Il s’agit d’un défi majeur auquel les entreprises de transport maritime sont confrontées. En effet, cette situation peut engendrer une baisse des tarifs ainsi qu’une diminution de leurs marges bénéficiaires.

- Assurance bateaux -
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau
assurance-bateau

De cet affrontement commercial opposant les États-Unis et la Chine découle également la perturbation des schémas commerciaux mondiaux. Afin d’éviter une dépendance accrue envers un seul pays, les principaux acteurs du transport maritime ont cherché à diversifier leurs sources d’approvisionnement. Cela a occasionné une fluctuation des volumes de fret ainsi que des changements des routes maritimes commerciales.

Le conflit entre l’Iran et les États-Unis sur le détroit d’Ormuz


Reliant le Golfe persique à l’océan Indien, le détroit d’Ormuz est une zone stratégique pour le gaz et le pétrole. En effet, en 2016, le transit de pétrole dans cette zone s’élevait à 18,5 millions de barils par jour. Cela représente notamment près de 30% du pétrole mondial. En outre, ce détroit de 185 km de long et plus de 55 km de large est aussi vital pour le transport de GNL (gaz naturel liquéfié) en provenance du Qatar.

Cependant, au cours de ces dernières décennies, l’Iran a déjà menacé de fermer le détroit d’Ormuz à plusieurs reprises en réponse aux pressions diplomatiques à leur encontre. La dernière en date remonte en 2018, l’année où les États-Unis ont aggravé les sanctions.

Decouvrez aussi: L’AVENIR DU TRANSPORT MARITIME A L’AUBE DE 2030.

Le blocage de ce verrou stratégique du Golfe persique pourrait s’avérer catastrophique. Cela pourrait notamment avoir un impact important sur l’approvisionnement en énergie à travers le monde.

- Annonce -

Par ailleurs, cette situation pourrait également avoir des répercussions sur le commerce mondial. En effet, cela entraînerait une perturbation des routes maritimes utilisées pour transporter les marchandises entre l’Amérique, l’Europe et l’Asie.

Il existe néanmoins plusieurs enjeux géopolitiques et économiques qui constituent des obstacles, ce qui atténue la menace. En effet, dans le détroit d’Ormuz transite 90% du brut de l’Iran. À ce titre, une fermeture entraînerait une réduction de la possibilité du pays à commercialiser son brut à ses clients venants d’Asie. En outre, ce blocage toucherait deux grands producteurs proches de Téhéran, à savoir l’Irak pour son pétrole et le Qatar pour son gaz.

Le transport maritime et les enjeux géopolitiques du conflit en mer de Chine méridionale

Appelée aussi mer de Chine du Sud, la mer de Chine méridionale est une mer semi-fermée mesurant 3 000 km de long et 1000 km de large. Il s’agit d’une zone stratégique riche en ressources naturelles (ressources halieutiques, gaz, pétrole, etc.).

Par ailleurs, elle joue également un rôle important pour les routes commerciales reliant l’Asie du Sud-Est à l’océan Indien et au reste du monde. Près d’un tiers du commerce maritime y transite.

La mer du Sud est semée de plusieurs îles dont le contrôle est revendiqué par pays voisins. Cela inclut notamment la Chine, les Philippines, la Malaisie, l’Indonésie, le Taïwan, le Bruneï et le Vietnam. À titre d’exemple, trois pays à savoir la Chine, le Vietnam et le Taiwan revendiquent le contrôle total de l’archipel des Spratleys. Quant aux Philippines et à la Malaisie, leurs revendications se portent uniquement sur une partie de ces îles.

Ce conflit de souveraineté entre ces différents pays d’Asie pourrait avoir des répercussions sur le transport maritime mondial.

En effet, la mer de Chine du Sud est une voie de navigation internationale. D’ailleurs, la plupart des pays du monde peuvent naviguer sans restrictions dans cette zone. Toutefois, certaines revendications territoriales pourraient entraver la liberté de circulation des navires ainsi que le commerce international.

Les enjeux géopolitiques liés au transport maritime : qu’en est-il de la guerre russo-ukrainienne ?

L’invasion de l’Ukraine par la Russie fait basculer le monde et l’Europe dans une crise majeure qui touche plusieurs secteurs. Et l’industrie du transport maritime n’y échappe pas.

Parmi les nombreuses conséquences de ce conflit figure la hausse des prix du pétrole alors que le transport maritime en dépend. En conséquence, les coûts des transports maritimes augmentent, tout comme les prix des marchandises transportées. À cela s’ajoute l’augmentation des délais de livraison liée à la pénurie de carburant.

Par ailleurs, les compagnies de transport maritime peuvent également faire face à des frais d’assurance supplémentaire pour leurs navires. Ces dernières sont également contraintes de respecter des mesures de sécurité supplémentaires.

Les enjeux géopolitiques de cette guerre entre la Russie et l’Ukraine concernent également les zones d’expédition. En effet, plusieurs régions du monde deviennent à risque ou bien déclarées interdites à la navigation maritime.

Cette situation oblige les compagnies à chercher des itinéraires alternatifs. Prenons par exemple le cas de la Turquie. Situé au nord de la mer Noire, ce pays a fermé les détroits des Dardanelles et du Bosphore aux navires de guerre russe depuis le 28 février 2022.

Focus sur les pirateries en mer

Les pirateries en mer constituent des menaces pour le transport maritime depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. En effet, de nombreux cas d’attaques de pirates ont été enregistrés ces dernières années.


Ces activités criminelles touchent particulièrement certaines régions du monde. On peut en citer notamment l’océan Indien, le Golfe de Guinée et l’Asie du Sud-Est.

Les navires de commerce, les navires de plaisance ainsi que les navires de pêche figurent parmi les cibles privilégiées des pirates. Ces derniers s’attaquent également aux navires de guerre.

La piraterie maritime menace non seulement les équipages et les navires, mais également l’économie de la région victime. Entre autres, elle peut occasionner des pertes financières colossales pour les compagnies maritimes et les assureurs. Les conséquences de ces actes criminels peuvent également avoir des répercussions sur la chaîne d’approvisionnement mondiale.

Articles connexes

- Annonce -

Catégories Populaires

spot_imgspot_img

Lire aussi

Naviguer vers un avenir durable avec le transport de...

Le transport maritime de marchandises à voile incarne un changement radical dans la façon...

Le système de propulsion révolutionnaire ABB Dynafin™ dans l’industrie...

ABB Dynafin™ représente une avancée révolutionnaire dans le domaine de la propulsion maritime, ouvrant...

Les navires de services offshore (OSV) entament une révolution...

Au cœur de l'océan tumultueux de l'industrie maritime, les Navires de Services Offshore (OSV)...

Mediterranean Yacht Show MEDYS 2024 : un salon nautique...

Le rideau est tombé sur le Mediterranean Yacht Show (MEDYS) 2024, laissant derrière lui...

L’entrée dans le port de Marseille un challenge pour...

À l'approche du majestueux port de Marseille, les marins ressentent un mélange d'excitation et...

Les destinations de navigation : explorez les merveilles du...

La navigation offre une multitude de possibilités d'exploration à travers le monde, des eaux...